Besoin d’une réparation de cheminée Ventabren ? Notre couvreur peut la réparer !

 

réparation de cheminée Ventabren

Réparation de souche de cheminée à Ventabren

La cheminée séduit de plus en plus de personnes désirant profiter d’une chaleur douce et d’un mode de chauffage authentique. Cela nécessite néanmoins une installation spécifique et notamment d’avoir une souche de cheminée en bon état. Notre entreprise de couverture à Ventabren est à votre service pour toute construction et réparation de cheminée Ventabren

Notre entreprise de couverture à Ventabren vous accompagne tout au long de votre projet de construction de cheminée. Grâce à nos connaissances professionnelles, nous vous garantissons une construction qui répond rigoureusement aux normes en vigueur, ce qui vous permet d’utiliser votre cheminée en toute sécurité.

 

Pour la réparation de cheminée à Ventabren

contactez notre équipe au 

06 66 26 53 68

 

Concernant votre cheminée, notre couvreur à Ventabren est en mesure d’installer une cheminée à foyer ouvert ou fermé mais aussi un insert. Le nombre de modèles de ces appareils étant grand, il vous aidera à choisir en prenant en compte de multiples critères comme si vous voulez vous en servir en chauffage principal ou seulement en appoint, si vous disposez d’un conduit de cheminée et s’il est en bon état, si vous préférez un modèle d’angle, mural, central ou suspendu selon la configuration de la pièce, la place dont vous disposez, le budget que vous pouvez consacrer à cet achat… Ce n’est qu’une fois tous ces choix arrêtés qu’il peut passer à la construction de cheminée elle-même.

Notre entreprise de couverture à Ventabren veille aussi à ce que votre cheminée puisse fonctionner correctement notamment en prenant soin de votre pied de cheminée. Il arrive que ce dernier présente des fissures. Cela a de très lourdes conséquences comme entraîner un tirage moins bon qui vous obligera à chauffer davantage et remettre en cause l’étanchéité de votre toiture. Peu à peu, les infiltrations d’eau vont faire entrer l’humidité au sein de votre logement et engendrer des dégâts sur la structure de celui-ci qui se fragilise mais aussi nuire à la bonne santé des occupants du bâtiment.

Dans les cas où la fissure se situe au niveau de la souche de cheminée, notre professionnel glissera une plaque de zinc sous la couverture en la découpant sur-mesure pour qu’elle épouse parfaitement les contours de la souche et qu’elle remonte le long de la souche. Si la fuite se trouve au niveau du chevêtre, il va regarder l’état du plâtre qui remplit l’espace entre le cadre et la souche de cheminée pour le refaire si nécessaire. Il pourra aussi réparer un solin, refaire l’abergement de cheminée… selon la localisation précise de la fissure sur le chevêtre.

Par ailleurs, parfois la rénovation de souche de cheminée est imposée par l’état même de celle-ci. Si la maçonnerie présente des défauts, notre couvreur à Ventabren peut effectuer quelques réparations mais si elle est trop dégradée, il sera alors amené à la détruire puis à la reconstruire entièrement.

Si une réparation de souche de cheminée est nécessaire ou que vous souhaitez faire construire une cheminée, appelez notre entreprise de couverture à Ventabren, nous discuterons plus en détail de votre projet puis nous vous remettrons le devis approprié.


Ventabren

8 000 ans av. J.-C., un faciès culturel de la basse Provence, désigné sous le terme de Montadien, est présent à Ventabren. Le site se trouve à « l’abri des bœufs » au lieu-dit  la Plantade  et présente une énorme escargotière (déchets de cuisine) de 20 m de long. En 1995, a été découverte une nécropole tumulaire avec cinq tertres circulaires avec des tombes individuelles. La sépulture est datée entre 3 370 et 2 925 av. J.-C.[2].

Le « Camp Marius » est un vaste oppidum celto-ligure dont les traces se voient très nettement sur le plateau au-dessus de l’aqueduc de Roquefavour. Des fortifications, dont un mur de 600 m de long protègent les côtés nord et ouest du site, les autres côtés ayant des falaises pour défense naturelle. Ces vestiges ont été identifiés dès 1905 par l'archéologue Henry de Gérin-Ricard. Cet emplacement a été occupé principalement dans la deuxième moitié du Ier siècle av. J.-C., mais des fouilles archéologiques, conduites de 1975 à 1985, ont permis de trouver des poteries, une fibule, des oboles massaliotes et divers autres objets, traces d’une cité plus ancienne (Ve et IVe siècles av. J.-C.). Le site a été abandonné à la fin du Ier siècle av. J.-C., pour des raisons à la fois politiques et économiques[3].

Au XIIe siècle, les maisons de village se groupent autour du château construit depuis peu. Les Sarrasins dévastent les villes, chassant les indigènes. Ceux-ci cherchent sur les hauteurs une sécurité qu’ils ne trouvent plus dans la plaine. On peut donc situer la naissance du village de Ventabren vers 920-940. À ce moment, Guillaume Ier, comte de Provence, ayant définitivement chassé les Sarrazins, fit distribuer à ses compagnons d’armes les terres libérées. Ces derniers construisent alors des ouvrages fortifiés dont le château de Ventabren, dénommé à cette époque « le château royal ». C’était un imposant ensemble encadré de tours et de remparts, totalement inaccessible du côté du couchant. Il est donc vraisemblable que le village se soit construit à l’emplacement actuel à cette période, en se mettant le plus près possible à l’abri du château. De nombreuses caves témoignent encore par leurs vestiges (piliers, voûtes en plein cintre ou ogives) du passé médiéval.

Cheminée

La cheminée est le conduit (conduit de fumée), construit en dur, qui véhicule et confine les fumées, la vapeur d'eau, les autres gaz de combustion, éventuellement toxiques, d'un quelconque foyer, ouvert ou fermé, brûlant, afin de les évacuer ou, plus rarement, de les traiter. Le terme « cheminée » désigne également, par métonymie, l'âtre, le foyer.

Vu de l'extérieur, la cheminée désigne couramment la « souche », l'extrémité du conduit à fumée dépassant du toit du bâtiment. Ce terme désigne aussi, surtout dans l'industrie, un édifice séparé du reste des constructions, un corps de construction complètement autonome.

Les navires, les locomobiles et les locomotives à vapeur ont en ce sens des cheminées, même si ce sont de simples tuyaux cylindriques : la combustion est faite à l’extérieur du moteur avec du combustible dans une chambre ou un foyer de combustion. Pour les véhicules à moteur à combustion interne, c'est plutôt un pot d'échappement ou une tuyère.