Urgences Toiture à Martigues : Fuites d’eau causées par les intempéries

 

urgence toiture à Martigues

Urgence toiture à Martigues

Votre toit n’est plus étanche suite à des intempéries  ? Des tuiles se sont envolées ou une partie de la toiture a été arrachée ?

Pour une urgence de toiture à Martigues Appelez le
06 66 26 53 68

La pluie, la neige, le vent et la grêle peuvent survenir de façon forte et inattendue et causer d’importants dégâts au niveau de votre toiture. Ce genre de cas peut engendrer des préjudices supplémentaires et menacer la sécurité de l’habitation et ses occupants ! Notre entreprise de couverture à Martigues est à votre disposition pour intervenir en urgence dans pareille situation.

Comment procède notre couvreur pour une urgence toiture  Martigues ?

En cas d’urgence, notre entreprise couverture à Martigues a pour premier objectif d’effectuer une mise hors d’eau pour empêcher les fuites d’eau et les infiltrations et éviter ainsi tout risque de préjudices supplémentaires. suivant les travaux à réaliser et leur envergure, nos couvreurs peuvent effectuer un bâchage de toiture. Ce dernier présente l’avantage d’une mise en place rapide stoppant toute fuite d’eau.

Notre couvreur professionnel à Martigues choisit soigneusement la bâche à poser et s’assure de sa solidité. Nos bâches sont renforcées grâce à des coins en plastique et une cordelette de renfort en nylon et disposent d’oeillets pour une fixation plus facile. Elles sont indéchirables, imperméables et imputrescibles.

Notre entreprise de couverture à Martigues dispose de tout le matériel nécessaire  et spécifique réaliser une pose parfaite de cette bâche : échelle de toit, nacelle, gants épais, marteaux, clous et vis, outil tranchant de type cutter…

Pour effectuer ce bâchage de toit, nos couvreurs à Martigues commencent par examiner votre toit afin d’identifier les zones à couvrir c’est-à-dire là où les tuiles sont abîmées ou manquantes, les panneaux de tôles rouillés ou encore les bardeaux abîmés. Ensuite, ils déplient la bâche et la fixent sur les linteaux avec des clous. Notre entreprise de couverture prend soin de laisser un espace entre les bandes, celui-ci est indispensable pour la circulation de l’eau ou des débris.
Lorsque nos couvreurs montent sur le toit, avant de mettre la bâche, ils veillent à ce qu’aucun objet ne puisse chuter. Par exemple, la cheminée pourrait se désolidariser et risquer de tomber. Nos professionnels assurent votre sécurité en les retirant et en évitant tout risque de chute d’objets.

Notre entreprise de couverture à Martigues intervient dans les meilleurs délais pour mettre ce bâchage professionnel en place. Nos couvreurs ont été formés et préparés pour intervenir dans ces situations d’urgence afin d’assurer votre sécurité dans le respect des normes en vigueur.

Faire appel à notre entreprise de couverture à Martigues  c’est choisir des couvreurs professionnels aguerris qui protégeront votre toiture en attendant de pouvoir faire les travaux de rénovation et vous permettre de retrouver un toit parfaitement sain et étanche.

 

Martigues

Martigues est une commune française des Bouches-du-Rhône en Provence, également connue sous le surnom de « Venise provençale ». Elle s'étend sur les rives de l'étang de Berre et sur le canal de Caronte. Elle est composée de trois quartiers (Jonquières, Ferrières et L'île) et de plusieurs villages. Les habitants sont appelés Martégaux et Martégales.

Martigues est située sur la bordure sud-ouest de l'étang de Berre, de part et d'autre du canal de Caronte qui relie l'étang à la Mer Méditerranée[1]. La commune s'étend de la Côte Bleue (au sud) en passant par les villages de Saint-Pierre-les-Martigues, Saint-Julien-les-Martigues, La Couronne, Carro, Lavéra, jusqu'à celui de Croix-Sainte au nord. Elle donne au sud-ouest sur le golfe de Fos et au nord-est sur l'étang de Berre, pour un total de 7 144 hectares dont 697 hectares de forêts et 40 kilomètres de linéaire maritime dont 11 sur la côte méditerranéenne. Le nom de Martigues est rattaché à son pluriel, en effet on parlait encore des Martigues en 1890.

Le sous-sol de la commune abrite de nombreux gisements d'importance diverse. L'une des premières exploitations fut l'extraction de pierre de construction le long du littoral qui commence vers le IVe siècle av. J.-C. par les Phocéens[3]. Cette exploitation se poursuit jusqu'au XIXe siècle[4]. Elle se prolonge au XXe siècle dans les terres avec la carrière de calcaire de l'Oratoire[5],[6]. Ensuite, une concession est accordée en 1814 pour l'extraction de houille[7] et de lignite[8] sur un gisement étalé entre Martigues et Châteauneuf-les-Martigues. De la tourbe a aussi été extraite brièvement de petits gisements le long du chemin de halage pendant la Seconde Guerre mondiale[9]. Une exploitation de sable à destination de l'industrie verrière a aussi existé. Cependant, l'exploitation la plus importante a concerné un important gisement de gypse[10], vers le village de Saint-Pierre, dont l'exploitation s'est étalée de 1900 à 1987[11].

Couvreur

Un couvreur est un professionnel du bâtiment qui pose sur les toits un revêtement étanche constituant la couverture, qui l'entretient et la répare. Il travaille des matériaux divers tels que : les tuiles, l'ardoise, le zinc, les tôles, le bitume, le chaume, les bardeaux, le bois (liteau, volige), etc. Il peut poser également le support de la couverture et divers ouvrages accessoires destinés à la protection climatique du bâtiment (isolation thermique, sous-toiture) et autres.

Ce type de couvreur réalise toutes les opérations relatives à la pose, à l’entretien ou à la réfection des revêtements, plus particulièrement en tuiles ou ardoises de toitures en pente et de façades. Avant de mettre en place la couverture proprement dite, il procède à l’isolation du toit, met en place la sous-toiture et le lattis ou lattage (ensemble des lattes qui soutiennent les tuiles) en tenant compte de la possibilité d’installer des fenêtres de toit, des panneaux solaires et des systèmes de ventilation, des antennes diverses. Une fois la couverture achevée, il se charge des travaux de finition relatifs aux bords des toits, au faîtage et aux divers systèmes d’évacuation des eaux pluviales.

Cette profession s'exerce en plein air, sur des chantiers de construction ou de rénovation. L'activité est généralement organisée en petites équipes. L'exercice de ce métier implique de respecter scrupuleusement les règles de sécurité, les règles techniques et d'entretenir de bonnes relations avec les autres professionnels de la construction.