Urgences Toiture à Ventabren : Fuites d’eau causées par les intempéries

 

urgence toiture à Ventabren

Urgence toiture à Ventabren

Votre toit n’est plus étanche suite à des intempéries  ? Des tuiles se sont envolées ou une partie de la toiture a été arrachée ?

Pour une urgence de toiture à Ventabren Appelez le
06 66 26 53 68

La pluie, la neige, le vent et la grêle peuvent survenir de façon forte et inattendue et causer d’importants dégâts au niveau de votre toiture. Ce genre de cas peut engendrer des préjudices supplémentaires et menacer la sécurité de l’habitation et ses occupants ! Notre entreprise de couverture à Ventabren est à votre disposition pour intervenir en urgence dans pareille situation.

Comment procède notre couvreur pour une urgence toiture  Ventabren ?

En cas d’urgence, notre entreprise couverture à Ventabren a pour premier objectif d’effectuer une mise hors d’eau pour empêcher les fuites d’eau et les infiltrations et éviter ainsi tout risque de préjudices supplémentaires. suivant les travaux à réaliser et leur envergure, nos couvreurs peuvent effectuer un bâchage de toiture. Ce dernier présente l’avantage d’une mise en place rapide stoppant toute fuite d’eau.

Notre couvreur professionnel à Ventabren choisit soigneusement la bâche à poser et s’assure de sa solidité. Nos bâches sont renforcées grâce à des coins en plastique et une cordelette de renfort en nylon et disposent d’oeillets pour une fixation plus facile. Elles sont indéchirables, imperméables et imputrescibles.

Notre entreprise de couverture à Ventabren dispose de tout le matériel nécessaire  et spécifique réaliser une pose parfaite de cette bâche : échelle de toit, nacelle, gants épais, marteaux, clous et vis, outil tranchant de type cutter…

Pour effectuer ce bâchage de toit, nos couvreurs à Ventabren commencent par examiner votre toit afin d’identifier les zones à couvrir c’est-à-dire là où les tuiles sont abîmées ou manquantes, les panneaux de tôles rouillés ou encore les bardeaux abîmés. Ensuite, ils déplient la bâche et la fixent sur les linteaux avec des clous. Notre entreprise de couverture prend soin de laisser un espace entre les bandes, celui-ci est indispensable pour la circulation de l’eau ou des débris.
Lorsque nos couvreurs montent sur le toit, avant de mettre la bâche, ils veillent à ce qu’aucun objet ne puisse chuter. Par exemple, la cheminée pourrait se désolidariser et risquer de tomber. Nos professionnels assurent votre sécurité en les retirant et en évitant tout risque de chute d’objets.

Notre entreprise de couverture à Ventabren intervient dans les meilleurs délais pour mettre ce bâchage professionnel en place. Nos couvreurs ont été formés et préparés pour intervenir dans ces situations d’urgence afin d’assurer votre sécurité dans le respect des normes en vigueur.

Faire appel à notre entreprise de couverture à Ventabren  c’est choisir des couvreurs professionnels aguerris qui protégeront votre toiture en attendant de pouvoir faire les travaux de rénovation et vous permettre de retrouver un toit parfaitement sain et étanche.

 

Ventabren

8 000 ans av. J.-C., un faciès culturel de la basse Provence, désigné sous le terme de Montadien, est présent à Ventabren. Le site se trouve à « l’abri des bœufs » au lieu-dit  la Plantade  et présente une énorme escargotière (déchets de cuisine) de 20 m de long. En 1995, a été découverte une nécropole tumulaire avec cinq tertres circulaires avec des tombes individuelles. La sépulture est datée entre 3 370 et 2 925 av. J.-C.[2].

Le « Camp Marius » est un vaste oppidum celto-ligure dont les traces se voient très nettement sur le plateau au-dessus de l’aqueduc de Roquefavour. Des fortifications, dont un mur de 600 m de long protègent les côtés nord et ouest du site, les autres côtés ayant des falaises pour défense naturelle. Ces vestiges ont été identifiés dès 1905 par l'archéologue Henry de Gérin-Ricard. Cet emplacement a été occupé principalement dans la deuxième moitié du Ier siècle av. J.-C., mais des fouilles archéologiques, conduites de 1975 à 1985, ont permis de trouver des poteries, une fibule, des oboles massaliotes et divers autres objets, traces d’une cité plus ancienne (Ve et IVe siècles av. J.-C.). Le site a été abandonné à la fin du Ier siècle av. J.-C., pour des raisons à la fois politiques et économiques[3].

Au XIIe siècle, les maisons de village se groupent autour du château construit depuis peu. Les Sarrasins dévastent les villes, chassant les indigènes. Ceux-ci cherchent sur les hauteurs une sécurité qu’ils ne trouvent plus dans la plaine. On peut donc situer la naissance du village de Ventabren vers 920-940. À ce moment, Guillaume Ier, comte de Provence, ayant définitivement chassé les Sarrazins, fit distribuer à ses compagnons d’armes les terres libérées. Ces derniers construisent alors des ouvrages fortifiés dont le château de Ventabren, dénommé à cette époque « le château royal ». C’était un imposant ensemble encadré de tours et de remparts, totalement inaccessible du côté du couchant. Il est donc vraisemblable que le village se soit construit à l’emplacement actuel à cette période, en se mettant le plus près possible à l’abri du château. De nombreuses caves témoignent encore par leurs vestiges (piliers, voûtes en plein cintre ou ogives) du passé médiéval.

Couverture (construction)

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

Dans le domaine de la construction la couverture, le couvert, désigne l'agencement de matériaux recouvrant un bâtiment pour le protéger des intempéries - même les murs isolés de séparation mitoyenne sont concernés (chaperon). Le but principal de la couverture est de collecter et ensuite canaliser les eaux pluviales (et hydrométéores en général). La toiture assure une protection mécanique contre des agents extérieurs divers (poussières, intrusions, etc.). Elle doit aussi résister aux contraintes mécaniques statiques de la neige et dynamiques des vents violents (pression et arrachement). Elle fait partie du gros œuvre.

La conception et la réalisation des couvertures sont soumises aux règles de l'art, aux normes et avis techniques des organismes officiels ainsi qu'aux conseils de mise en œuvre des fabricants. Deux lignes de constructions sont cependant communes à toutes les techniques de poses :