Vos combles laissent passer la chaleur ? Nous mettons fin à cette situation avec une isolation de combles Gignac-la-Nerthe !

 

Isolation de combles Gignac-la-Nerthe

Isolation des combles Gignac-la-Nerthe

Une bonne isolation de combles Gignac-la-Nerthe vous permet de bénéficier d’un excellent confort et de réduire vos factures d’énergie. À ce titre, l’isolation de toiture est une priorité. En effet, on estime que c’est par celle-ci que se produit un tiers des déperditions de chaleur. Alors, pour mettre fin à ce gaspillage, prenez contact avec notre entreprise de couverture pour une isolation de combles Gignac-la-Nerthe.

Pourquoi réaliser une isolation de combles Gignac-la-Nerthe

L’isolation thermique de combles peut être réalisée sur des combles perdus c’est-à-dire inhabitables comme sur des combles aménageables ou aménagés. Notre couvreur à Gignac-la-Nerthe maîtrise diverses techniques d’isolation de combles qui lui permettent de s’adapter à toutes les situations et d’isoler tous les combles quelle que soit leur configuration.

Ainsi, si vous avez des combles qui ne sont pas utilisés, il est important de procéder à une isolation des combles perdus pour limiter les pertes de chaleur. S’il est possible de circuler à l’intérieur, la solution sera alors de disposer un isolant, en deux couches, sur le plancher ou sous ce dernier, entre les solives. En revanche, s’il n’est pas possible de se déplacer à l’intérieur ou si les combles sont très difficiles d’accès, notre couvreur à Gignac-la-Nerthe réalisera alors une isolation de toiture par l’intérieur. La technique consiste à introduire dans les combles par le toit une machine à soufflage mécanique qui va répandre l’isolant en vrac sur toute la surface du plancher y compris dans les recoins.

N’hésitez pas à nous contacter pour un devis d’isolation des combles perdus, après étude des lieux et choix de la technique ainsi que de l’isolant, nous vous l’établirons dans les meilleurs délais.

 

Pour tous travaux d’isolation de combles Gignac-la-Nerthe

contactez notre équipe au 

06 66 26 53 68

 

Notre entreprise de couverture à Gignac-la-Nerthe effectue également l’isolation de combles aménageables ou aménagés. Dans ce cas, deux techniques peuvent être mises en �”uvre :

  • L’isolation des combles par l’extérieur : Dans ce cas, après la dépose de la couverture, des plaques d’isolant sont placées sur les chevrons puis le revêtement prend place au-dessus. Elle peut être complétée par l’isolation par sarking des murs qui consistent à créer ” un manteau isolant ” autour de ceux-ci. Cette méthode est efficace mais surtout retenue pour une construction neuve ou en cas de travaux de rénovation impliquant la toiture et les murs.
  • L’isolation des combles par l’intérieur : Il s’agit de poser des panneaux ou des rouleaux d’isolant directement sous la toiture en ajoutant, si nécessaire, un pare-vapeur qui va empêcher le phénomène de condensation.

Notre couvreur à Gignac-la-Nerthe est en mesure d’isoler les combles en utilisant n’importe laquelle de ces méthodes qui sera d’une grande efficacité. Il est également à votre écoute concernant le choix de l’isolant. Laine de verre, laine minérale, cellulose, polystyrène extrudé, laine animale… il pose l’isolant de votre choix et peut vous guider pour le sélectionner si vous avez besoin d’aide.

Si vous envisagez de faire une isolation des combles Gignac-la-Nerthe, appelez notre entreprise de couverture. Nous vous donnerons un devis d’isolation de combles aménageable ou perdus selon la situation.

 

Gignac-la-Nerthe

Gignac-la-Nerthe (en provençal Ginhac de la Nerta selon la graphie classique, Gignac-de-la-Nerto selon la graphie mistralienne) est une commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à environ 10 km de Marseille. Elle fait partie de l'unité urbaine de Marseille - Aix-en-Provence et de la métropole d'Aix-Marseille-Provence.

Communauté historiquement tournée vers l'agriculture, Gignac s'est développée au XXe siècle en trois vagues successives : de 1911 à 1926 avec la construction du tunnel du Rove qui amène une forte immigration italienne et espagnole, dans les années 1960 avec l'arrivée des Pieds-noirs puis surtout dans les années 1980 en profitant du phénomène de périurbanisation. Gignac-la-Nerthe est aujourd'hui une commune principalement résidentielle. Elle comptait 9 129 habitants au dernier recensement de 2017 .

Depuis le découpage de 1835, le territoire de Gignac-la-Nerthe est situé entièrement au nord de la chaîne de la Nerthe, sur la plaine de Châteauneuf-Gignac qui constitue une des dernières plaines agricoles à proximité de Marseille[1]. La superficie est de 864 ha et l'altitude varie entre 11 et 128 m[2].

Comble (architecture)

Un comble est l'ensemble constitué par la charpente et la couverture. Il désigne par extension l'espace situé sous la toiture, volume intérieur délimité par les versants de toiture et le dernier plancher. On utilise couramment le terme au pluriel, les combles, pour désigner un tel espace, qu'il soit aménagé ou non.

En l'absence de sous-toiture, les couvertures n'étaient pas suffisamment étanches pour garantir une ambiance sèche propice à l'habitation ni à la conservation des objets. Un traducteur de Vitruve habille le plancher du comble d'un enduit de terre grasse pour préserver les pièces d'habitation de l'humidité, d'après lui la fonction primitive du comble[1]. Le comble était donc sacrifié à une fonction purement technique. Les combles n’étaient pas habités ni ne servaient de grenier ; le toit avait comme principale fonction de protéger les pièces d'habitation des intempéries.

Les combles dégagés ont pu servir de débarras des maisons, ou de lieu d'étendage dans les immeubles en ville. Cet espace tampon entre l’extérieur et l’habitation était ventilé et permettait de garantir une excellente protection contre l’humidité des pièces d'habitation. Il a pu servir de stockage du foin dans les constructions rurales, et pour éviter que le foin ne s'enflamme spontanément, il a dû être abondamment ventilé au moyen de fenêtres et de lucarnes. Le plancher épais des combles a pu servir d'isolation thermique et, lorsqu'il était hourdé en plâtre, de pare-feu en cas d’incendie.