Une réparation de faîtage Ventabren ? Appelez notre entreprise de couverture !

rénovation de faitage de toit Ventabren

réparation de faîtage Ventabren

Le faîtage est le point culminant de votre toiture. Il est la ligne de rencontre entre les deux versants. Leur permettant de se rejoindre, il doit assurer l’étanchéité de toiture et sa solidité. S’il présente des défauts l’empêchant d’assurer parfaitement son rôle, il faut procéder à une réparation de faîtage Ventabren. Notre entreprise de couverture est à votre écoute pour intervenir dans les plus brefs délais afin de réaliser toute réparation de faîtage.

Le faîtage ayant un rôle important pour l’imperméabilité de votre toiture et sa solidité, il est impératif de contrôler son état régulièrement. Il est recommandé de faire examiner le faîtage au moins une fois par an et même toute la toiture par un professionnel. Avec son �”il expert, notre couvreur à Ventabren saura repérer le moindre défaut et les actions qu’il doit mettre en place afin de remédier à chaque problème de façon efficace et durable.

Quand faut-il faire une réparation de faîtage {city] ?

Le souci le plus fréquent avec un faîtage est son soulèvement en cas de vent violent. Il va alors s’engouffrer dans les combles ou le grenier et provoquer le soulèvement des tuiles faîtières qui pourront finir par se casser ou s’envoler. Afin de ne pas en arriver là, en cas de soulèvement de faîtage, notre entreprise de couverture à Ventabren préconise la pose de closoirs ventilés. Il s’agit de pièces métalliques, en plastique ou en matériau bitumineux, qui assure l’étanchéité d’un faîtage ou d’un arêtier. Il garantit une protection contre la pénétration de la neige, de la pluie, des poussières, une ventilation en haut de pente et il absorbe les mouvements de structure de la charpente. Il présente donc de multiples atouts en plus de stopper le soulèvement du faîtage. Notre couvreur à Ventabren est en mesure d’installer des closoirs sur toutes les couvertures quels que soient les matériaux et le degré de pente.

 

Pour la réparation de faîtage Ventabren

contactez notre équipe au 

06 66 26 53 68

 

Notre professionnel intervient également sur un faîtage abîmé. En effet, il peut arriver qu’une tuile faîtière de toiture soit cassée, fissurée voire qu’elle se soit envolée. Dès lors que les tuiles ne sont pas en bon état, c’est toute l’étanchéité de la toiture qui est remise en cause. Il est alors nécessaire de procéder au changement de tuiles qui sont abîmée. Si votre toit est composé d’ardoises ou de zinc, notre couvreur va alors déposer des bandes de zinc, à cheval sur les deux pans, de manière à combler les endroits où les ardoises sont manquantes ou en mauvais état. Il est en mesure de refaire votre faîtage partiellement en ne remplaçant que les tuiles faîtières qui posent problème ou de procéder à une rénovation complète de faîtage si ce dernier est en trop mauvais état ou s’il est usé.

Ne laissez pas l’humidité entrer dans votre logement à cause d’un faîtage en mauvais état, appelez notre entreprise de couverture à Ventabren. Nous vous mettrons en relation avec notre couvreur qui examinera le faîtage avec attention avant de vous présenter les solutions qu’il a à vous apporter. Il vous donnera ensuite un devis de réparation de faîtage Ventabren.

 


Ventabren

8 000 ans av. J.-C., un faciès culturel de la basse Provence, désigné sous le terme de Montadien, est présent à Ventabren. Le site se trouve à « l’abri des bœufs » au lieu-dit  la Plantade  et présente une énorme escargotière (déchets de cuisine) de 20 m de long. En 1995, a été découverte une nécropole tumulaire avec cinq tertres circulaires avec des tombes individuelles. La sépulture est datée entre 3 370 et 2 925 av. J.-C.[2].

Le « Camp Marius » est un vaste oppidum celto-ligure dont les traces se voient très nettement sur le plateau au-dessus de l’aqueduc de Roquefavour. Des fortifications, dont un mur de 600 m de long protègent les côtés nord et ouest du site, les autres côtés ayant des falaises pour défense naturelle. Ces vestiges ont été identifiés dès 1905 par l'archéologue Henry de Gérin-Ricard. Cet emplacement a été occupé principalement dans la deuxième moitié du Ier siècle av. J.-C., mais des fouilles archéologiques, conduites de 1975 à 1985, ont permis de trouver des poteries, une fibule, des oboles massaliotes et divers autres objets, traces d’une cité plus ancienne (Ve et IVe siècles av. J.-C.). Le site a été abandonné à la fin du Ier siècle av. J.-C., pour des raisons à la fois politiques et économiques[3].

Au XIIe siècle, les maisons de village se groupent autour du château construit depuis peu. Les Sarrasins dévastent les villes, chassant les indigènes. Ceux-ci cherchent sur les hauteurs une sécurité qu’ils ne trouvent plus dans la plaine. On peut donc situer la naissance du village de Ventabren vers 920-940. À ce moment, Guillaume Ier, comte de Provence, ayant définitivement chassé les Sarrazins, fit distribuer à ses compagnons d’armes les terres libérées. Ces derniers construisent alors des ouvrages fortifiés dont le château de Ventabren, dénommé à cette époque « le château royal ». C’était un imposant ensemble encadré de tours et de remparts, totalement inaccessible du côté du couchant. Il est donc vraisemblable que le village se soit construit à l’emplacement actuel à cette période, en se mettant le plus près possible à l’abri du château. De nombreuses caves témoignent encore par leurs vestiges (piliers, voûtes en plein cintre ou ogives) du passé médiéval.

Faîtage

Dans les constructions traditionnelles en dur, on préfère réaliser des faîtages linéaires, en minimisant le nombre de points d'inflexion de la ligne faîtière. Ceci permet une mise en œuvre plus simple des matériaux et de garantir une bonne étanchéité. Les faîtages courbes peuvent cependant exister, au prix de l'utilisation de bandes de métal ou de matériaux composites avec une mise en forme appropriée.