Vous avez une charpente à poser ? Faites appel à notre charpentier Saint-Mitre-les-Remparts !

 

charpentier Saint-Mitre-les-Remparts

Intsallation de charpente Saint-Mitre-les-Remparts

La charpente soutient la couverture de votre toit et contribue à assurer la stabilité de l’ensemble de la construction. De ce fait, elle doit être composée de matériaux de qualité, capable de résister aux intempéries et aux charges. C’est pourquoi, il est vivement recommandé de confier ses travaux de charpente professionnel spécialisé dans ce domaine comme notre charpentier Saint-Mitre-les-Remparts.

Les services de notre charpentier Saint-Mitre-les-Remparts

La charpente détermine la forme du toit, sa taille, sa pente et offre la possibilité ou non de créer des combles habitables. Notre entreprise de charpente à Saint-Mitre-les-Remparts est en mesure d’assurer la pose de tout type de charpente dont :

  • La charpente traditionnelle construite en bois massif et que l’on retrouve le plus souvent dans des maisons anciennes. Elle permet de créer des combles habitables, différentes formes de toiture, des ouvertures et accepte divers matériaux de couverture.
  • La charpente à fermette : C’est une charpente industrielle composée d’éléments préfabriqués en usine et assemblés sur place. Pour des combles habitables, il faut utiliser des fermettes à faux entrait ou des fermettes à entrait retroussé.

 

Besoin d’un charpentier Saint-Mitre-les-Remparts ?

Contactez notre équipe au 

06 66 26 53 68

 

Notre charpentier à Saint-Mitre-les-Remparts est capable de poser une charpente à 4 pans, à deux pans, en pente, en monopente ou un toit plat. Il est ainsi en mesure de répondre à toutes les demandes alors n’hésitez pas à lui demander un devis de pose de charpente. Il saura vous recommander le type de charpente le plus adapté à vos attentes, à votre budget et à votre bâtiment.

Notre entreprise de charpente à Saint-Mitre-les-Remparts est également à votre disposition pour toute réparation de charpente. En effet, il est possible qu’elle se retrouve dégradée à cause d’une charge, de la chute d’une franche d’arbre, de l’humidité si le toit n’est pas imperméable… Il est possible de réparer ne charpente en mettant en place les bonnes actions. Si certains morceaux de bois sont fragilisés par exemple, il faut mettre en place des moises qui vont les renforcer. De même, s’il y a des morceaux de charpente qui sont fortement dégradés, la solution peut être de les remplacer. Et, s’il s’avère que le bois est mouillé à cause des infiltrations d’eau, il est possible de le sécher mais il faudra également réparer le toit.

Enfin, il arrive que la charpente soit dégradée à cause de l’invasion d’insectes xylophages qui se nourrissent de sa sève et l’affaiblissent ou de champignons lignivores. Il est alors nécessaire de mettre en place un traitement de charpente curatif qui consiste à injecter dans la charpente un produit contre ces nuisibles. Il se termine par une pulvérisation sur l’ensemble des morceaux de bois afin de les protéger contre toute nouvelle attaque. D’ailleurs, notre entreprise de charpente à Saint-Mitre-les-Remparts attire votre attention sur le fait qu’un traitement préventif de charpente doit être réalisé tous les deux ans dans le but d’éviter ce genre de problème.

Votre charpente est entre de bonnes mains avec notre charpentier à Saint-Mitre-les-Remparts. Alors, prenez contact avec lui pour discuter de vos travaux de charpente et les programmer après acceptation du devis du charpentier.

 

Saint-Mitre-les-Remparts

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Mitre est un saint catholique, né à Thessalonique, en Grèce, en 433. Il est mort à Aix-en-Provence en 466 où il était vigneron après avoir été martyrisé. La légende raconte qu’il eut la tête coupée et que «ce martyr n’eut pas sitôt la tête coupée qu’il se leva, prenant sa tête entre ses mains, et marcha vers l’église cathédrale» où il déposa sa tête sur le marchepied du maître autel. Saint Mitre est honoré le 13 novembre. En Provence, plusieurs communes sont placées sous son patronage. Il nous rappelle qu’il y a quelques siècles cet homme jouissait d’une grande popularité dans le milieu viticole et que se mettre sous sa protection ne pouvait qu’assurer l’intervention rapide de la grâce divine.

La fondation de Saint-Mitre ou du moins celle du Castrum Sancti Mitrii (château fort de Saint-Mitre) remonte à l’époque où la ville voisine d’Ugium (aujourd’hui Saint-Blaise) fut saccagée par les troupes sarrasines, sans doute vers le IXe siècle. C’était alors sans doute une simple tour en bois : il n’en subsiste aucun vestige. Il faut attendre le XIIe siècle pour que soit mentionné le Castrum de Saint-Mitre et le XIIIe siècle pour que soit construit un château plus solide en pierres, qui est alors la propriété de l’archevêque d’Arles.

Charpentier

Jusqu'à la révolution industrielle son métier s'exerce exclusivement avec du bois. Avec le développement de la sidérurgie sur d'autres matériaux, comme les métaux, on parle alors de charpente métallique et de charpentier en fer. Son domaine professionnel est la charpente.

Il est chargé lors des constructions ou lors de rénovations, de la construction (taille) et mise en place (levage) ou de l'entretien des charpentes définitives. Il peut travailler sur les églises, les monuments historiques, les ponts, les bâtiments industriels ou le logement individuel. Il réalise également les plafonds à la française, les coffrages pour les maçons ou les maisons en bois.

Le Charpentier est le plus ancien des ouvriers du bâtiment. Si l'on remonte aux premières cabanes, c’est avec une hache de pierre attachée avec des lanières de cuir à un manche de bois ou de corne que les artisans des temps préhistoriques coupaient et débitaient les bois, lorsque les habitants de la préhistoire eurent abandonné les grottes et les souterrains qui leur servaient d’asiles[1]. Les outils évoluèrent et le charpentier préhistorique a laissé de nombreuses traces de ses constructions, en particulier les habitations lacustres, les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes par exemple.